Le jeûne

Qu’est-ce que le jeûne ?

Le jeûne a été pratiqué de tous temps et par toutes les civilisations.
Il fait partie des outils naturopathiques et notamment de la cure de détoxication.
Il consiste à s’abstenir totalement de nourriture pour une durée allant de 24h à 3 semaines. Durant cette période, on ne boit que de l’eau.

Une autre méthode expérimentée par le Dr Buchinger consiste à maintenir un apport hydrique peu calorique en plus de l’eau :
du jus de pomme dilué, des tisanes, du bouillon filtré.

Au Centre Du Jeûne, nous vous laissons la possibilité de choisir le jeûne que vous désirez.
Il est tout à fait possible de passer de l’un à l’autre en fonction de vos besoins, de votre envie.

Le jeûne oblige le corps à se nourrir de ses propres réserves : c’est ce que l’on appelle l’autolyse.

En se nourrissant de lui même, le corps va procéder à un véritable décrassage et recyclage, et se régénérer en éliminant ses structures usées.
Il déploie ainsi son énergie auto-guérisseuse puisqu’elle n’est pas utilisée pour la digestion ou l’assimilation.

Pourquoi jeûner ?

Le jeûne est l’occasion de mettre le système digestif au repos, ce qui permet au corps de se débarrasser des toxines et de se régénérer.
C’est aussi un espace-temps propice au repos et à un retour à soi.
Il est indispensable d’être accompagné pendant cette aventure et d’y associer une activité physique, même douce comme la marche.

Le jeûne et la santé

« Il faut être mesuré en tout, respirer de l’air pur, faire tous les jours de l’exercice physique et soigner ses petits maux par le jeûne… » disait Hippocrate.

Notre société moderne malmène quelque peu notre santé : stress, pollution, alimentation déséquilibrée, inadaptée, sédentarité…
Autant d’éléments qui surchargent au fil du temps notre organisme qui finit par ne plus parvenir à fonctionner normalement.
Détoxifier le corps par le jeûne ou d’autres moyens (monodiète, rééquilibrage alimentaire), lui permet notamment :
– de régénérer son intestin et sa flore intestinale, pour une meilleure assimilation, digestion et un renforcement du système immunitaire,
– de régénérer son foie et son estomac,
– d’épurer ses humeurs : le sang, la lymphe, les liquides intra et extra-cellulaires,
– d’éliminer les toxines en excès,
– de favoriser le renouvellement cellulaire,
– de se recharger en énergie…

Le jeûne et le poids

Le jeûne est un outil de santé qui ne peut être utilisé uniquement pour perdre du poids.
Jeûner pendant quelques jours va engendrer une perte de kilos, mais vous les reprendrez aussi vite par la suite en retrouvant vos habitudes alimentaires d’avant le jeûne.
Il peut en revanche être une aide précieuse si vous avez décidé de reprendre votre santé en main en ayant une meilleure hygiène de vie et une alimentation plus équilibrée. Il peut être un tremplin pour de nouvelles bonnes habitudes : manger mieux, bouger davantage, se reposer suffisamment et être en harmonie avec soi.

Le jeûne et le mental

Le jeûne nous aide dans notre quête vers une meilleure santé physique, mais pas que…
Le psychisme aussi tire profit de cette pratique.
C’est un moment privilégié pour se retrouver, se ressourcer, faire le point en ayant les idées plus claires et un esprit plus positif.
L’âme, tout comme le corps, se nettoie.
Pour profiter de ces bienfaits, il est préférable de pratiquer ses premiers jeûnes loin de son quotidien, du stress environnant.

Se préparer à jeûner

Le jeûne est une occasion pour le corps d’éliminer les toxines en excès.
Pour adoucir cette élimination et le préparer à l’absence de nourriture, il est conseillé d’effectuer ce que l’on appelle « une descente alimentaire » une semaine avant le jeûne.
Ainsi le corps entamera en amont son processus de détoxification et entrera de façon plus douce dans le jeûne.
Le Centre du Jeûne vous enverra une fiche pour vous accompagner pendant cette phase de préparation.
Nous vous conseillerons également sur les bonnes habitudes alimentaires à adopter après le jeûne.

Il faut avoir conscience que la semaine qui précède et celle qui suit le jeûne sont aussi importantes que le jeûne lui-même.

Les contre-indications au jeûne :

Pour jeûner il faut avoir un bon état de santé général et ne pas être dans une fatigue extrême.
Il ne faut pas non plus avoir peur du jeûne.

Cas qui excluent la pratique du jeûne :

– anorexie
– affections cardio-vasculaires avancées
– diabète de type 1
– épilepsie
– insuffisance rénale ou hépatique
– autre pathologie lourde (cancer, Alzheimer, sclérose en plaque…)
– antécédent de décollement de rétine
– ulcère à l’estomac
– hyperthyroïdie décompensée
– dépendance à l’alcool ou drogue
– psychose
– grossesse ou allaitement

Il est conseillé de demander l’avis de votre médecin avant de faire un jeûne.